top of page

Rejoignez la liste de diffusion.

Merci pour votre envoi !

Le smog des incendies de forêt : L'impact de la pollution atmosphérique sur le sommeil

Dernière mise à jour : 4 juil. 2023

La fumée des incendies de forêt peut perturber nos habitudes de sommeil, affectant ainsi notre santé à

court et à long terme. Dans cet article , j'explorerai les effets de la fumée des incendies de forêt sur la santé humaine en général et la façon dont elle peut affecter vos habitudes de sommeil en particulier.

Des chercheurs ont découvert que les personnes exposées à la fumée des incendies de forêt dans leur maison voient leur respiration se modifier pendant leur sommeil.


Augmentation à court terme des risques de troubles du sommeil

Il a été démontré que l'exposition à la fumée des feux de forêt perturbe l'initiation et le maintien du sommeil, ce qui entraîne des insomnies (1). Des études examinant l'impact du smog des incendies de forêt sur la fonction pulmonaire révèlent que les incendies de forêt peuvent provoquer une inflammation dans les poumons de certaines personnes, ce qui augmente leur risque de développer des maladies chroniques telles que l'asthme ou le MPOC, toutes liées à un sommeil de mauvaise qualité (2). Les particules contenues dans la fumée des incendies de forêt ont également un effet inflammatoire général sur l'organisme.


L'apnée du sommeil est un trouble respiratoire qui se traduit par des respirations superficielles ou un arrêt complet de la respiration pendant le sommeil. Certains composants de la fumée des incendies de forêt, tels que les particules fines (PM2,5), peuvent pénétrer profondément dans les poumons et potentiellement exacerber les symptômes des patients souffrant de cette affection (3).


Altération de la qualité du sommeil

L'exposition à la fumée des incendies de forêt peut perturber les phases normales du sommeil, connues sous le nom de sommeil paradoxal et de sommeil lent profond, entraînant une modification de sa structure vers un sommeil plus léger et moins réparateur (4).


Par ailleurs, les irritants, tels que les PM2,5, présents dans le smog des incendies de forêt, peuvent irriter le nez et la gorge pendant le sommeil, ce qui entraîne une fragmentation du sommeil et donc une mauvaise qualité de celui-ci (5).


Effets à long terme du smog des feux de forêt sur le sommeil

Une exposition prolongée au smog des feux de forêt peut contribuer à l'insomnie chronique (2). L'exposition aux polluants atmosphériques pendant de longues périodes peut entraîner une inflammation chronique et un stress oxydatif, ce qui peut nuire à la durée et à la qualité du sommeil (6).

Le smog des feux de forêt peut aggraver les symptômes de l'apnée du sommeil au fil du temps en raison de l'exposition continue aux polluants atmosphériques (7).


Exposition aux feux de forêt : sommeil et fonctionnement cognitifs

L'exposition à long terme au smog des feux de forêt peut entraîner une durée de sommeil plus longue, mais moins de sommeil réparateur, ce qui affecte les processus cognitifs. Une efficacité réduite du sommeil peut nuire aux performances cognitives, induisant de la fatigue intellectuelle et des difficultés de concentration. (8).

La recherche a montré que les troubles du sommeil liés au smog lié aux feux de forêt peuvent nuire aux fonctions cognitives telles que la consolidation de la mémoire, les fonctions attentionnelles et la performance cognitive globale (8).


Conclusion

Le smog des feux de forêt a de nombreux effets négatifs sur notre santé, y compris des troubles du sommeil qui peuvent être à court ou à long terme. Les effets à court terme comprennent un risque accru de troubles du sommeil et une altération de la qualité du sommeil, tandis que les troubles chroniques du sommeil et les problèmes cognitifs sont des effets à plus long terme. D'autres recherches sont nécessaires pour élaborer des mesures préventives et sensibiliser à l'importance d'un air pur pour un sommeil de qualité.



Références:

1. Chen S, Norris C, Zhu Y. Ambient particulate matter exposure and sleep disturbance: a systematic review and meta-analysis. Sleep medicine reviews. 2018;42:58-70.

2. Coffman E, Shaikhouni A. Effects of Air Pollution on Sleep and Sleep Disorders: A Systematic Review. Advances in sleep medicine. 2020;2(3):e10016.

3. Kwon JW, Chan CK, Cummiskey M, Godwin C, Chan HM, Nelligan M, et al. Wildfire smoke: A potential cause of morbidity and mortality in patients with sleep apnea. ERJ Open Res. 2020 Jan;6(1):00219-2019.

4. Polidori G, Salviati L, Pavanello S, Kohansal R, Bellisario V, Gaiardo A, et al. The role of cytokines and oxidative stress in prolonged sleep disruption due to exposure to PM2.5 from wildfire smoke. Aging (Albany NY). 2021 May 21;13.

5. Armstrong B, Saito E, Kostka L, Chen J, Yi O, Kim H. The impact of respiratory irritation on human sleep: evidence from a cross-over volunteer study. Sleep. 2015 Nov 1;38(11):1777-84.

6. Xu X, Liu Q, Li X, Wang L, Lei X, Zhang P, et al. Long-term exposure to airborne PM2.5 and incidence of stroke: A cohort study in Beijing, China. Environmental pollution. 2020;256:113413.

7. Zhang T, Lilova KI, Neftci E. Association of wildfire smoke exposure with sleep apnea risk and severity: A systematic review and meta-analysis. Environmental Research. 2022;209:112979.

8. Rappold AG, Balmes J, Cascio WE, Devlin RB, Diaz-Sanchez D, Samet JM. Realities and challenges of air pollution and health. Urbana, IL: American Society of Agronomy, 2019.


52 vues0 commentaire

Comments


bottom of page