top of page

Rejoignez la liste de diffusion.

Merci pour votre envoi !

La science ne supporte pas l’idée de cesser l’allaitement de nuit pour améliorer le sommeil.



L'allaitement maternel est un processus remarquable qui non seulement nourrit les bébés, est un facteur de protection neurodéveloppementale, mais offre également de nombreux avantages aux mères. On suppose souvent que l'allaitement pendant le sommeil peut perturber le sommeil des bébés, tout comme les adultes qui mangent lorsqu’ils ont des éveils la nuit. Cependant, la recherche scientifique suggère que cette hypothèse ne serait pas exacte. Contrairement à l'alimentation des adultes pendant le sommeil, l'allaitement pendant le sommeil peut améliorer l’efficacité du sommeil de la mère et contribuer à maintenir la production de lait. En plus, grâce à la présence de mélatonine dans le lait maternel les bébés se rendorment plus facilement.


La science du sommeil de l’adulte ne s’applique pas toujours aux bébés.

Les adultes qui mangent lorsqu’ils s’éveillent la nuit peuvent perturber leur sommeil, mais ce n’est pas la même chose chez les bébés. En fait, lorsqu'un adulte mange pendant son sommeil, il synchronise son horloge biologique interne, ce qui peut entraîner un éveil à la même heure chaque nuit. C'est parce que manger pendant le sommeil agit comme un « Zeitgeber », un signal qui synchronise notre horloge interne avec l'heure externe. En conséquence, l'individu se réveillera pendant les nuits subséquentes s’il mange la nuit lors des éveils. C’est pour cette raison que lorsqu’un individu consulte pour un problème d’insomnie les spécialistes du sommeil recommandent de ne pas manger lors des éveils la nuit. Toutefois, la science montre que l’allaitement du bébé ne perturbe pas l’horloge biologique comme la prise de nourriture la nuit.


La mélatonine dans le lait maternel: une aide naturelle au sommeil

La mélatonine est une hormone qui est naturellement produite par la glande pinéale dans notre cerveau. Elle joue un rôle crucial dans la régulation de notre cycle veille-sommeil, également connu sous le nom de rythme circadien. La production de mélatonine est affectée par des signaux environnementaux, tels que la présence ou l'absence de lumière. Quand il fait noir, notre corps commence à produire de la mélatonine, ce qui nous rend somnolents et facilite le sommeil.


L'un des aspects fascinants de l'allaitement est que la mélatonine est présente dans le lait maternel. Alors lorsqu'une mère allaite son bébé, la mélatonine contenue dans le lait maternel aide le bébé à établir un cycle veille-sommeil en synchronie avec elle. Mais qu'en est-il de l'impact sur le sommeil de la mère?

La recherche a montré que l’allaitement profite non seulement au bébé, mais aide également les mamans à se rendormir après l'allaitement. Cela est dû à l'activation de deux hormones, la prolactine et l'ocytocine. La prolactine est une hormone responsable de la production de lait et a également un effet calmant sur la mère, favorisant la relaxation et aidant au sommeil. L'ocytocine, souvent appelée « hormone de l'amour », est également libérée pendant l'allaitement. Elle favorise le lien parent-enfant et facilite un sentiment de calme, améliorant encore la capacité de la mère à se rendormir. Ainsi les mères allaitantes se sentent plus reposées le matin, malgré plusieurs éveils pendant la nuit puisque l’efficacité du sommeil est excellente.


Conclusion

La recommandation faite aux adultes qui ont des perturbations du sommeil de ne pas manger la nuit pour diminuer les éveils nocturnes ne peut pas s’appliquer aux bébés allaités. Les adultes qui mangent pendant le sommeil perturbent leur cycle de sommeil en synchronisant leur horloge circadienne biologique avec l'acte de manger.


Au contraire chez les bébés, la présence de mélatonine dans le lait maternel aide la mère et le bébé à établir leur cycle veille-sommeil en synchronie. Les hormones comme la prolactine et l'ocytocine aident également à la relaxation et favorisent le calme, permettant à la mère d’avoir une bonne efficacité de sommeil malgré les éveils. L'allaitement pendant le sommeil est une expérience naturelle et reposante qui profite à la fois au bébé et à la mère.


Références

Royant-Parola S, Brion A, Poirot I (2017) Prise en charge de l’insomnie. Elsevier Masson S.A.S.

Caba-Flores MD, Ramos-Ligonio A, Camacho-Morales A, Martínez-Valenzuela C, Viveros-Contreras R and Caba M (2022) Breast Milk and the Importance of Chrononutrition. Front. Nutr. 9:867507. doi: 10.3389/fnut.2022.867507


Dickmeis T. Glucocorticoids and the circadian clock. J Endocrinol. (2009) 200:3–22. doi: 10.1677/JOE-08-0415

Illnerová H, Buresová M, Presl J. Melatonin rhythm in human milk. J Clin Endocrinol Metab. (1993) 77:838–41. doi: 10.1210/jcem.77.3.8370707


Uvnas Moberg K. The neuroendocrinology of the mother-child interaction. Trends in Endocrinology and Metabolism, 1996, 7:126–131.


Infant and young child feeding, Model chapter for textbooks for medical students and allied health professionals. World health Organization.


484 vues1 commentaire

1 則留言


訪客
2月16日

Cela fait du bien de lire cela. Y a-t-il un âge où ce n'est plus vrai ? Ma fille a 26 mois et je la rendors toujours au sein quand elle se réveille.

Merci d'avance pour votre retour !

Pauline

按讚
bottom of page